Ici des fragments de vie sont mis en scène de manière suffisamment imprécise afin que chacun en ait la liberté d’interprétation : la représentation d’une scène dramatique peut-être perçue comme apaisante ; par là, elle acquiert un caractère abstrait.
Pour cette série, j'utilise de la peinture acrylique, mais aussi beaucoup l'eau forte. Cette technique est ancestrale, fastidieuse, longue. Dans un monde où tout va vite, où tout est uniformisé, je pose l'énigme : donner le temps au temps ?

fragments n°3  fragments n°4

35 x 56 cm

Ces fragments tentent « de déployer une empreinte de ce fugitif qui est notre permanence »* 




fragments n°9  fragments n°10

54 x 73 cm


Des peintures acryliques viennent s'ajouter aux plaques gravées qui constituent cette série.



* Jean-Pierre le Goff - Le cachet de la poste - page 89.



 

template-joomspirit